dimanche 16 août 2015

le snobisme des amateurs de parfum : l'enfer, c'est les autres. (partie III)

Phoebus, au rapport.


Je sais, je sais, je ne vous laisse aucun répit : c'est le jour du Seigneur et pourtant on continue la torture.
Mais ne faites pas comme si vous n’étiez pas impatients. Levez la main si vous n'avez pas pu dormir de la nuit en imaginant les atrocités sur lesquelles nous allons nous pencher aujourd'hui ? (non, arrêtez, vous êtes ridicules je ne peux pas vous voir.)

Pour ceux qui prennent le train en marche : cet article est la troisième partie d'un projet masochiste et sans apport aucun, consistant à observer le consommateur moyen parler de notre sujet préféré. Nous voilà comme des enfants observant un bocal de poissons rouges, faussement étonnés de constater qu'ils mangent leurs propres excréments.


CHAPITRE 3 : la notion de bon goût.


De La Rochefoucauld disait "le bon goût vient plus du jugement que de l'esprit". Et c'est vrai que le corolaire du bon goût, c'est bien cette notion omniprésente de jugement - le jugement qu'on porte sur les autres, et plus souvent la peur d'être jugé soi-même sur ce qui nous rend vulnérable. C'est à dire, ce qu'on aime.

Le bon goût est donc le carrefour entre nos sensations honnêtes et la nécessité de les confronter aux autres. Or dès que "les autres" arrivent dans l'équation, l'idée d'apparence intervient et il peut y avoir une distorsion plus ou moins volontaire, plus ou moins accentuée entre ce que l'on ressent et ce que l'on projette. Le bon goût finalement, chez les passionnés, c'est "ce qu'il faut projeter", c'est le diktat de ceux qui ont mieux étudié le sujet.

Mais de manière intéressante, chez les non passionnés, les consommateurs (donc dans l'hypothèse assez unique de la parfumerie, puisqu'à notre époque il est plus aisé à large échelle de se forger une culture sur la musique ou les fringues), la notion de bon goût est beaucoup moins complexe et ne passe pas par l'idée de projection. Pour eux, dire "tu as bon goût" signifie en fait "tu as le même goût que moi". Ils retrouvent en l'autre le même sentiment interne et le valident. Vous le constaterez plus bas dans l'article. Inversement, quand l'autre n'aime pas la même chose qu'eux, c'est l'autre qui a mauvais goût. Il y aurait, dans cette version primitive du bon goût, autant de bon goûts que de ... goûts. Ce qui est étonnement positif et juste, quand on y pense, n'est-ce pas ? 

Mais revenons-en aux passionnés deux minutes avant de nous plonger dans les captures d'écran. Marcel Duchamps disait "le grand ennemi de l'art, c'est le bon goût", ce qui nous intéresse particulièrement ici puisque les passionnés considèrent majoritairement la parfumerie comme un art. Or on peut observer deux courants : les passéistes et les moins passéistes. Tout le monde reconnait la valeur des classiques (sans toujours apprécier les porter), ils n'ont pas fait leurs preuves pour rien. Ce sont les sorties récentes qui font débat. Alors certes 90% du temps les lancements ne sont que des ersatz édulcorés des uns et des autres mais lorsque l'un d'eux se démarque par sa créativité, il pourra, assez ironiquement, être critiqué pour son esthétique trop éloignée des classiques de référence. C'est en cela que le bon goût devient l'ennemi de l'art, si on considère que l'art est une succession de remises en cause. D'ailleurs Mathilde Laurent assimile très pertinemment, dans une interview récente, la parfumerie moderne à l'art moderne en général : tout ce qui est créatif aujourd'hui est une réponse à ce qui s'est fait hier, une réaction. il faut tuer le père...



Mais je m'éloigne du sujet. Remontons un peu à la surface. BRING BACK.............my gurlz. #référence




*moi quand j'ouvre twitter*









Tuerie (nf) : action de tuer en masse ; abattre.

Donc, ouai.










Sinon le premier parfum de lolita lempicka, si tu veux te la jouer puriste.












Mais garde tes sous, ma pauvre fille, va t'acheter une gaufre.











Un choix cornélien, didondidonc.














Voilà ce qu'il se passe quand les parents n'ont pas donné assez d'amour à leurs enfants.










spotted : futur nez.












Invictus est tellement infect que seule la pub avec l'athlète torse nu le fait vendre. Ce que je veux dire par là c'est que tu refoule clairement ton homosexualité.











Princessswag a parlé.







sans déconner en vrai elle parle du quel
à votre avis ?... Mandarine Ambrée à la
rigueur...




 Appel à témoins : si vous croisez un parfum Hermès qui sent le sucre, n'agissez pas seul. Un numéro vert s'affiche en bas de votre écran.






 



 C'est noir, mais en même temps c'est blanc mmh mmh i feel you gurl.






décidément les tueries vous passionnent.





*pokerface*














Forcément, tu offres un parfum que tu aimes, ça va te plaire, les lois de l'univers ne sont pas si mystérieuses.






sous-titre : "aimons-nous la même chose
en vue d'un futur hypothétique coït ?"




 Je te répondrais la même chose que ce qu'Amy Winehouse a dit à ceux qui ont try to make her go to rehab.





Sur une note positive, je vais quand même terminer avec une citation de Nietzsche : "le mauvais goût a autant son droit que le bon goût".



*    *    *    *    *


Voilà, c'est fini pour aujourd'hui ! Vous pouvez retrouver une activité normale. #atchaobonsoir

Demain, nous étudierons... Oh et puis non, je ne vous l'annonce pas, ça casserait l'effet :)

Cela dit, /!\ spoiler alert : vers l'infini et l'au delà.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire